Share 'Courrier' on Facebook Share 'Courrier' on Google+ Share 'Courrier' on LinkedIn Share 'Courrier' on Twitter

Courrier


Share '[Infographie] Les tendances du Courrier Publicitaire 2017 (Balmétrie)' on Facebook Share '[Infographie] Les tendances du Courrier Publicitaire 2017 (Balmétrie)' on Google+ Share '[Infographie] Les tendances du Courrier Publicitaire 2017 (Balmétrie)' on LinkedIn Share '[Infographie] Les tendances du Courrier Publicitaire 2017 (Balmétrie)' on Twitter

[Infographie] Les tendances du Courrier Publicitaire 2017 (Balmétrie)


Les résultats de la 5ème vague Balmétrie sur la mesure d’audience du courrier publicitaire, viennent d’être publiés. Les principales tendances de cette étude ont été illustrées dans une infographie, réalisée par l’institut Ipsos Connect, reprise par eMarketing.fr.
 
Au travers de cette infographie, 4 tendances sont mises en avant :
  1. - Le Courrier publicitaire, un média puissant
  2. - Le Courrier publicitaire, lu par toutes les catégories de la population
  3. - Imprimé publicitaire et courrier publicitaire adressé, des médias efficaces qui s’adressent à tous les consommateurs
  4. - Le courrier publicitaire adressé, particulièrement prisé des e-acheteurs  

 

Infographie

Le Courrier Publicitaire, un média puissant

C’est le premier enseignement de cette 5ème vague d’audience. 94% des Français lisent en effet du courrier chaque semaine, avec 11 lectures hebdomadaires en moyenne. Le courrier publicitaire représente plus de deux tiers du courrier lu, confirmant ainsi son statut de mass média.
“Le courrier publicitaire représente plus de deux tiers du courrier lu, confirmant ainsi son statut de mass média.”
 

Le Courrier publicitaire, lu par toutes les catégories de la population

Les résultats de Balmétrie révèlent également que toutes les populations sont touchées par le courrier publicitaire. Ainsi, 87,5% des 15-34 ans ont lus au moins un courrier publicitaire sur une semaine, en moyenne. Ils sont sur-représentés dans l’audience des courriers publicitaires de plusieurs secteurs, dont celui de la restauration par exemple. De la même façon, le courrier publicitaire enregistre de très bonnes performances chez des cibles prisées telles que les Hommes et les CSP+ notamment. 
 

Imprimé publicitaire et courrier publicitaire adressé, des médias efficaces qui s’adressent à tous les consommateurs

L’efficacité du ciblage du courrier publicitaire s’exprime clairement. La capacité de ce média à s’adresser à des cibles spécifiques sur des critères de consommation, de centre d’intérêt ou de moments de vie, est ici confirmée. Ainsi, les intentionnistes automobiles, soit 4,3% de la population, représentent 11% des lecteurs de courrier publicitaire adressé du secteur auto.
 

Le courrier publicitaire adressé, particulièrement prisé des e-acheteurs

Enfin, les acheteurs en ligne s’avèrent être des lecteurs assidus des courriers publicitaires adressés. Une marque tangible de la complémentarité plutôt que de l’opposition entre le courrier publicitaire & le digital.
Share 'Qui sont les plus grands lecteurs de courriers publicitaires adressés ?' on Facebook Share 'Qui sont les plus grands lecteurs de courriers publicitaires adressés ?' on Google+ Share 'Qui sont les plus grands lecteurs de courriers publicitaires adressés ?' on LinkedIn Share 'Qui sont les plus grands lecteurs de courriers publicitaires adressés ?' on Twitter

Qui sont les plus grands lecteurs de courriers publicitaires adressés ?


A partir des données de BALmétrie, MEDIAPOST PUBLICITÉ et MEDIAPOST ont réalisé une typologie des lecteurs en fonction du nombre de courriers lus. Cette typologie fait ressortir 8 classes de lecteurs. Nous en avons sélectionnés 4 parmi les plus consommatrices de Courrier Adressé.                                                                                                                                                

Les plus grands lecteurs de courriers publicitaires adressés

Les BALlovers

Caractéristiques :

  • Femmes de 50 ans ou +, avec un niveau d’éducation élevé, retraitées CSP +
  • Revenu annuel du foyer élevé • Propriétaire de leur logement en agglomération parisienne ou en région méditerranée, elles possèdent une résidence secondaire
  • Elles aiment les voyages, la politique, le jardinage, visiter des musées…

Les BALlovers représentent 6,1% de la population française. Ils lisent en moyenne 17 courriers en tout genre chaque semaine contre 10,9 pour l’ensemble de la population. Ils sont les plus gros lecteurs de courriers publicitaires adressés et en lisent en moyenne 7,9 chaque semaine contre 2 pour l’ensemble de la population française.

Les BALoPlus

Caractéristiques :

  • Femmes de 50 ans ou plus, responsables de achats, inactives
  • Revenu annuel du foyer faible
  • Résidant dans une maison avec jardin, dans une agglomération de moins de 20 000 habitants ou de 20 à 100 000 habitants
  • Elles aiment la musique, les spectacles, le jardinage…

Ils représentent 5,6% de la population française et lisent en moyenne 8,5 imprimés publicitaires par semaine contre 5,1 pour l’ensemble de la population. Les BALoPlus lisent aussi 4,7 courriers publicitaires adressés contre 2 pour l’ensemble de la population française.

Les BALovores

Caractéristiques :

  • 50 ans ou plus, cadres supérieurs, employés ou retraités
  • Revenu annuel du foyer moyen ou élevé
  • Propriétaires d’une maison avec jardin, ils habitent en agglomération de plus 20 000 habitants ou en région parisienne
  • Ils aiment les visites culturelles, les spectacles, les voyages, le bricolage… Les BALovores représentent 6,1% de la population française. Ce sont les plus gros lecteurs de courriers en tout genre, avec une moyenne 23,1 courriers lus par semaine contre 10,9 pour le reste de la population française. Ils lisent 3 courriers publicitaires adressés par semaine contre 2 pour l’ensemble de la population.

Les BALoSelect

Caractéristiques :

  • Foyers avec enfants, 35-64 ans, CSP +
  • Revenu annuel du foyer élevé
  • Résidants en agglomération parisienne ou en méditerranée, ils sont propriétaires de leur logement et possèdent aussi une résidence secondaire
  • Ils aiment les voyages, les spectacles, la natation, le ski… Ils représentent 15,2% de la population française et lisent en moyenne 8,6 courriers par semaine.

Les BALoSelect lisent en général 2,6 courriers publicitaires adressés par semaine contre 2 pour le reste de la population française.

Share 'COURRIER ET SOCIAL MEDIA, LE MIX GAGNANT' on Facebook Share 'COURRIER ET SOCIAL MEDIA, LE MIX GAGNANT' on Google+ Share 'COURRIER ET SOCIAL MEDIA, LE MIX GAGNANT' on LinkedIn Share 'COURRIER ET SOCIAL MEDIA, LE MIX GAGNANT' on Twitter

COURRIER ET SOCIAL MEDIA, LE MIX GAGNANT


facebook-change-nom-biere-3

Le contexte

En Belgique, la boisson nationale est la bière. Mais la concurrence est vive tant l’offre est riche. C’est le pays où existe en effet le plus de marques et de variétés. Pas simple, dans cet environnement, même pour la 2ème marque du marché, MAES, d’émerger.

L’idée

Il se trouve que MAES est aussi un nom de famille belge très courant, le 3ème derrière Janssens et Peeters. Alors, la marque a eu l’idée d’offrir des fûts de bière à tous les belges portant ce nom. Ils ont ainsi reçu un mailing leur présentant l’opération et leur révélant un code à utiliser sur Facebook pour se connecter à une page dédiée, fixer le lieu de réception du fût (dans un bar ou à domicile) et inviter 20 amis à la dégustation. La marque a également incité les belges, toujours sur Facebook, à changer de nom pour profiter de l’opération.

Les résultats

Une réussite intégrale : MAES est devenu le nom le plus porté virtuellement, en une journée le nombre de fans de la marque a triplé, et l’application Facebook a touché plus de 500 000 utilisateurs en 6 semaines. Quand mailing et social media s’assemblent, la réussite s’impose.

Share 'LE COURRIER, LEVIER DE NOTORIÉTÉ' on Facebook Share 'LE COURRIER, LEVIER DE NOTORIÉTÉ' on Google+ Share 'LE COURRIER, LEVIER DE NOTORIÉTÉ' on LinkedIn Share 'LE COURRIER, LEVIER DE NOTORIÉTÉ' on Twitter

LE COURRIER, LEVIER DE NOTORIÉTÉ


image 3

Le contexte

Sur un marché de la presse people encombré, le magazine sud africain Heat souhaite sortir des sentiers battus pour augmenter sa notoriété et accélérer ses recrutements. Pas question d’envoyer un simple flyer de présentation du titre pour inciter à l’abonnement.

L’idée

Toucher le point sensible du lectorat de la presse people : l’intérêt pour la vie sentimentale et les histoires de cœur. Le magazine a ainsi envoyé sous la forme d’un mailing des fausses lettres d’amour à des inconnus accompagnées de photos intimes qui ne leur étaient pas destinées. En parcourant la lettre et les photos, apparaissait un message : « si vous êtes du genre à vous intéresser à la vie des autres, vous allez adorer le prochain numéro de Heat Magazine ». 

Les résultats

Grâce à cette opération, le magazine a non seulement réussi à recruter mais aussi par un mailing, et pas par une campagne TV par exemple, à faire un bond en notoriété.

Share 'QUAND LE COURRIER SE TRANSFORME EN EXPÉRIENCE' on Facebook Share 'QUAND LE COURRIER SE TRANSFORME EN EXPÉRIENCE' on Google+ Share 'QUAND LE COURRIER SE TRANSFORME EN EXPÉRIENCE' on LinkedIn Share 'QUAND LE COURRIER SE TRANSFORME EN EXPÉRIENCE' on Twitter

QUAND LE COURRIER SE TRANSFORME EN EXPÉRIENCE


courrier-rougeole-vaccination-enfants-4

Le contexte

La rougeole reste une des maladies les plus contagieuses au monde qui tue, selon l’OMS, près de 16 jeunes enfants par heure. L’association canadienne Immunize BC a lancé une opération de sensibilisation des parents à la vaccination.

L’idée

Utiliser la technologie pour faire vivre l’expérience de la propagation rapide de la maladie. Sur une enveloppe rouge, une accroche : « An important reminder ». A l’intérieur, un message sur papier blanc « Ne pas immuniser un enfant représente un danger pour nous tous ». En quelques secondes, sous l’effet de la lumière, ce papier blanc fait apparaître des points rouges, symptomatiques de la maladie.

Résultats

Simple et efficace : l’interpellation par l’exemple. 

Share 'COMMETTRE UNE ERREUR PEUT S’AVÉRER BÉNÉFIQUE' on Facebook Share 'COMMETTRE UNE ERREUR PEUT S’AVÉRER BÉNÉFIQUE' on Google+ Share 'COMMETTRE UNE ERREUR PEUT S’AVÉRER BÉNÉFIQUE' on LinkedIn Share 'COMMETTRE UNE ERREUR PEUT S’AVÉRER BÉNÉFIQUE' on Twitter

COMMETTRE UNE ERREUR PEUT S’AVÉRER BÉNÉFIQUE


 JCDecaux-The-Mistake-1-850x602

 Le contexte

JCDecaux Belgique est connu par les annonceurs pour son format d’affichage 2m² mais pas pour les autres achetés très souvent à des concurrents. Que faire pour sensibiliser de manière originale clients et prospects à l’intégralité de son offre et éviter le départ à la concurrence ?

L’idée

Leur faire vivre la même expérience : celle de la concurrence ! Les annonceurs ont en effet reçu un mailing constitué d’un panneau d’affichage valorisant des produits concurrents. Nike s’est ainsi retrouvé avec une Nike Stan Smith, Dior avec son parfum n°5, Apple avec un produit Apple Xperia. Avant même que les clients n’aient pu réagir, ils recevaient un 2ème mailing d’explication : « Toutes nos excuses pour avoir confondu votre produit avec celui d’un concurrent. Nous voulions vous faire vivre ce que nous vivons chaque jour. En effet, pour beaucoup d’annonceurs, JCDecaux Belgique ne propose que du 2m². Pour les autres formats, ils croient devoir aller chez nos concurrents. Ce qui n’est pas juste bien sûr. JCDecaux propose un réseau d’affichage complet ».

Les résultats

JCDecaux Belgique s’est vu réserver la totalité de ses emplacements pour les 6 prochains mois. Le poids de l’idée, le choc du mailing papier !

Share 'Le courrier qui vous plonge dans un clip' on Facebook Share 'Le courrier qui vous plonge dans un clip' on Google+ Share 'Le courrier qui vous plonge dans un clip' on LinkedIn Share 'Le courrier qui vous plonge dans un clip' on Twitter

Le courrier qui vous plonge dans un clip


Le contexte

Le monde de la musique est, comme beaucoup d’autres, hyper concurrentiel et tout peut aller très vite. Les nombreux artistes qui se sont fait repérer dans le métro peuvent en attester. Comment se faire remarquer tout en proposant au public un moment unique, rare et ébouriffant ? Dans quelle mesure, le courrier publicitaire peut-il être une option ?

L’idée

Pour attirer l’attention sur la sortie d’un nouveau morceau de Robin Schulz, Warner Music a trouvé l’idée qu’il fallait. L’objectif était simple : divertir les programmateurs des radios les plus écoutées, les blogueurs les plus influents, les partenaires et les fans les plus fidèles. La célèbre maison de disques a alors créé le premier courrier qui permet de s’immiscer dans le clip d’un artiste. Les prospects ont alors reçu de quoi vivre une expérience en réalité virtuelle avec un petit mot de Robin Schulz en personne. Bien emballé et très esthétique, le matériel adéquat était clair et limpide, prêt à l’usage.

Les résultats

Sur les 1 300 dispositifs envoyés, 68% ont été ouverts et utilisés. Cela signifie que les destinataires ont téléchargé l’application nécessaire avant de regarder la vidéo au moins une fois. Une telle approche permet d’obtenir de bien meilleurs résultats que lorsque l’on envoie un simple e-mail, la réactivité est alors multipliée par 12. Le courrier publicitaire est donc idéal pour choper le rythme.

Share 'Le courrier qui évalue vos biens' on Facebook Share 'Le courrier qui évalue vos biens' on Google+ Share 'Le courrier qui évalue vos biens' on LinkedIn Share 'Le courrier qui évalue vos biens' on Twitter

Le courrier qui évalue vos biens


Le contexte

Quand on a un objet de valeur à faire estimer, on hésite souvent avant de le montrer à un inconnu voire même à le déplacer pour qu’il soit expertisé. Et pourtant, il faut bien parvenir à ses fins et trouver une solution. En Suède, un hôtel des ventes cherchait justement un moyen de lever ces craintes légitimes et très répandues. Découvrons ensemble cette idée magique !

L’idée

Göteborgs Auktionsverk est une société de vente aux enchères qui existe depuis 1681. Inutile de dire qu’en traversant les époques, elle s’est transformée en institution incontournable en Suède. En se renouvelant et en faisant preuve d’originalité, elle a su tirer son épingle du jeu. Le cas présent achève de le démontrer.

Pour toucher son but et contourner les inquiétudes des vendeurs potentiels, elle a épluché et scanné les photos des intérieurs des propriétés à vendre. Sa mission ? Y dénicher des perles rares, le tout en lien avec un expert connu et réputé. Une fois qu’il avait trouvé des biens intéressants, il imprimait la photo en question, il l’annotait avant de la transformer en véritable carte postale destinée au propriétaire de la maison ou de l’appartement mis en vente. Au passage, il en profitait pour l’encourager à profiter des services de Göteborgs Auktionsverk dont les nom et logo figurait en contre bas du courrier.

Les résultats

Encore une fois, quand il y a un problème, il y a forcément une solution. Adjugé, vendu !

Share 'Le courrier qui n’isole pas les architectes' on Facebook Share 'Le courrier qui n’isole pas les architectes' on Google+ Share 'Le courrier qui n’isole pas les architectes' on LinkedIn Share 'Le courrier qui n’isole pas les architectes' on Twitter

Le courrier qui n’isole pas les architectes


Le contexte

Le cas qui nous intéresse ici concerne le B to B et nous emmène aux Etats-Unis. Il pourrait être résumé ainsi : « quand un spécialiste essaye de toucher et de convaincre des prescripteurs clés ». Justement, comment s’y prendre ? Que faire pour qu’un matériau X ou Y soit adopté, utilisé, mis en service sur le terrain ?

L’idée

Icynene produit des systèmes d’isolation outre-Atlantique. Pour la marque, la réponse à la problématique initiale est toute trouvée : il faut y aller au culot, droit au but. Après avoir clairement identifié les cibles à atteindre, elle a préparé son message avec soin. Pour l’occasion, Icynene a identifié les architectes à contacter pour qu’ils se mettent à utiliser ses solutions. Elle a regardé ce qu’ils avaient construit, quand et comment. Pour ainsi dire, chaque détail a été étudié et elle n’a rien laissé au hasard. Au final, ces prospects ont reçu un courrier publicitaire personnalisé. Dans la lettre, le directeur commercial d’Icynene leur expliquait pourquoi ils avaient été approchés. En somme, nous aimons votre travail et nous avons envie de vous aider. A l’intérieur du colis, chacun pouvait retrouver un t-shirt arborant l’une de ses réussites architecturales. Le message est clair : Icynene peut vous permettre de maintenir vos ambitions.

Les résultats

Après un tel message, difficile de rester de marbre. Cette campagne datant de janvier dernier, il est encore un peu tôt pour savoir si elle a opéré. Pour autant, sa créativité parle pour elle.

Tweet: Le courrier publicitaire qui séduit les architectes via @ETrousset http://ctt.ec/D9crv+

Share 'Les tâches ont du fil à retordre' on Facebook Share 'Les tâches ont du fil à retordre' on Google+ Share 'Les tâches ont du fil à retordre' on LinkedIn Share 'Les tâches ont du fil à retordre' on Twitter

Les tâches ont du fil à retordre


Le contexte

Faire le ménage est pour beaucoup d’entre nous une corvée sans nom que nous préférons repousser aux calendes grecques. Procrastination quand tu nous tiens. Et pourtant, il faut bien lui accorder du temps. Aspirer, nettoyer, repasser, frotter, récurer… Sans oublier la lessive. Les tâches les plus tenaces nous donnent souvent du fil à retordre. Quelle marque va justement nous aider ET être capable de casser les stéréotypes ? Suspense.

L’idée

A Singapour, une marque de lessive du groupe Unilever a eu une idée géniale. Elle a envoyé des échantillons à des clients avec l’art et la manière de la mise en scène. A l’intérieur de l’enveloppe, on retrouvait un morceau de fil de fer représentant un vêtement sur lequel était soigneusement attachée une grosse et belle forme censée incarnée une tâche. En parallèle, les destinataires ont reçu un échantillon de lessive. En l’enlevant, chacun découvrait des instructions pour ôter la tâche imbriquée dans le fil de fer. Les consommateurs pouvaient alors s’occuper avec deux activités distinctes : enlever la tâche en démêlant les fils et essayer la lessive sur de vrais vêtements.

Les résultats

Voilà une campagne particulièrement brillante qui s’éloigne des codes habituels du marketing publicitaire. Et la technique paye puisque ceux qui ont reçu ce courrier n’ont pas hésité à s’intéresser de près à la marque, soit en achetant, soit en se renseignant sur Internet, soit en la saluant sur les réseaux sociaux. C’est du propre.