Articles

E-commerce et mobilité : l’eldorado des entreprises à l’horizon 2013


Le digital a bouleversé les habitudes de consommation des français qui optent toujours plus activement pour l’achat en ligne. L’émergence du click and mortar et l’arrivée des pure players ont modifié considérablement le business model de nombreuses entreprises qui doivent faire face à cette problématique pour se démarquer et faire la différence.

Avec des cibles changeantes et très volatiles, il est indispensable de suivre leurs évolutions en permanence. Aujourd’hui, l’heure est à la mobilité et le e-commerce fait partie intégrante des stratégies alliées à ces canaux de communication ancrés dans le quotidien des consommateurs.


L’audience de l’Internet mob
ile en France

Selon une enquête Médiamétrie 37,7% des français soit 20,4 millions de personnes se sont connectées à Internet depuis leur mobile en août 2012. Par ailleurs, près de 92% d’entre eux ont visité au moins un site via mobile et au moins une application pour plus de 72%.

Les marques du Top 20 atteignent près de 97% des mobinautes parmi lesquelles figurent Google et Facebook en première position qui touchent pas loin de 85% d’entre eux. Aujourd’hui, les différents acteurs de ce classement réalisent en 1 mois l’audience qui était atteinte en 3 mois il y a 2 ans.

Ces chiffres sont en évolution positive constante en liaison avec un taux d’équipement de plus en plus important et performant.


Le poids du e-commerce

La Fevad a mis à disposition du grand public un récapitulatif des chiffres clés du e-commerce. En 2011, le marché du e-commerce pesait 37,7 milliards d’euros. 96% des acheteurs se sont dits satisfaits de leurs achats effectués sur Internet au cours des 6 derniers mois.

Entre 2010 et 2011, le nombre de sites marchands actifs en France a bondi de 23% en passant de 81 900 à 100 400. Près de 800 sites e-commerce enregistrent plus de 10 000 actes d’achats par mois.

Les profils des acheteurs se veulent assez variés avec une proportion assez équilibrée en termes d’âge sur la tranche 25-49 ans. Parmi le top 5, les achats en ligne les plus plébiscités sont les secteurs du voyage/tourisme, les services, les produits culturels, l’habillement et les produits techniques. L’étude observe un panier moyen de 90€ avec un succès du m-commerce qui tend à se démocratiser.

 

 

Web social et mobilité, deux termes indissociables en 2013

Basée sur différentes études, une infographie réalisée par Semply Social révèle des chiffres significatifs de l’influence des médias sociaux sur les usages du e-commerce via l’utilisation du mobile.

A l’heure actuelle, plus de 38% de la population française possède un smartphone et l’on compte près de 10% de foyers français équipés en tablette tactile au 2nd trimestre 2012. La notion de T-commerce s’installe pour désigner le commerce tactile et prend une place significative au sein des foyers et dans le quotidien des français.

Par ailleurs, plus d’un tiers des mobinautes et près de deux tiers des tablonautes ont déjà procédé à une transaction en ligne depuis leur équipement mobile.

De plus, le web social tient une part de plus en plus importante pour pousser à l’achat en ligne quel que soit l’endroit où se trouvent les mobinautes. Facebook s’avère justement être l’application la plus utilisée sur iPhone et 50% des visites effectuées sur Twitter et Facebook proviennent d’un mobile ou d’une tablette tactile. 90% des consommateurs se renseignant en ligne avant d’acheter, les bénéfices des médias sociaux en termes de relai pour le e-commerce sont indéniables.

Aussi, la personnalisation et l’aspect « local » fait partie des usages et de la demande des utilisateurs de Facebook qui apprécient à 61% les informations sur leur ville. 69% d’entre eux recherchent des actualités locales et 60% souhaitent y retrouver des bons plans de proximité.

En définitive, mobile et commerce en ligne se font écho et les e-commerçants ont bel et bien une place à prendre. Ils doivent capitaliser sur ce créneau en tenant compte de l’environnement concurrentiel mais également de l’optimisation de leurs différents espaces digitaux.

 

Sources : Infographie agence Semply Social / Fevad / Médiamétrie / Visuels : Phil Roeder et Sean MacEntee