Etudes

La vie d’un courrier dans les mains d’un destinataire : de la sortie de la boite aux lettres à la lecture


Putting up the mail

Voici la vie d’un courrier publicitaire adressé, depuis le moment où il sort de la boite aux lettres jusqu’à sa lecture.

  • La prise en main de l’enveloppe fermée dure 20 secondes. L’enveloppe peut être de toutes les tailles, de toutes les couleurs, avec ou sans le logo de l’émetteur, avec ou sans accroche et imprimée en recto seul ou en recto/verso.
  • 8 secondes sont consacrées à l’enveloppe. Le logo et l’accroche sont des éléments importants concernant l’émetteur, bien que non obligatoire. Il doit aussi être porté une attention toute particulière à l’orthographe des nom et prénom du destinataire.
  • 4 secondes sont consacrées au dépliage. La première impression dégagée par le contenu de l’enveloppe doit être impactante. Le sens de dépliage est stratégique, c’est celui-ci qui conditionne l’ordre d’apparition des éléments.
  • 8 secondes sont consacrées au premier coup d’oeil sur le courrier. Le regard sera attiré par (1) les visuels, (2) les photos, puis l’accroche, enfin (3) par l’ensemble des éléments de texte mis en valeur (souligné, gras…). Ces éléments doivent permettre de comprendre le bénéfice client et inciter à lire plus attentivement le courrier.

Pour la lecture des contenus, le destinataire suit le chemin qu’on lui dessine : les paragraphes, les tailles de police… vont diriger son regard. Quant aux actions attendues par l’émetteur, elles doivent être clairement énoncées pour garantir les objectifs (achat d’un produit, souscription à un service, inscription à une activité, etc).