Cas marketing

Merci Ronald


Le contexte

Quand une entreprise ou une association se montre généreuse, elle peut choisir de s’envoyer des fleurs. Donner la parole à celles et ceux qu’elle a pu aider, accompagner voire secourir est souvent une option plus pertinente. Comment s’y prendre pour ne pas paraître égocentrique ? Quelles sont les étapes à suivre pour transformer des bénéficiaires en ambassadeurs ? Et surtout, que faire pour que cela se sache ?

L’idée

Au Canada, la Ronald McDonald House est un endroit où les parents peuvent rester ensemble pendant que leurs enfants se font soigner à l’hôpital. Le concept n’a rien de nouveau, beaucoup d’institutions œuvrent dans ce sens, notamment en France. C’est tout à l’honneur du géant américain d’y souscrire. Depuis plus de 10 ans, une partie des recettes des Happy Meals (ces célèbres menus destinés aux enfants) est collectée pour financer ces espaces faits d’amour et de bonne volonté. Le leader du fast food a demandé aux familles d’écrire ou de dessiner un petit quelque chose pour témoigner et montrer leur reconnaissance. Dans une vidéo largement diffusée, on aperçoit par exemple une petite fille qui s’applique feutre à la main.

Les résultats

Ces messages ont ensuite été mis en page avant d’être distribués… dans les Happy Meals histoire que la boucle soit bouclée. L’initiative a été saluée et a suscité la curiosité et l’engouement des habitués de McDonald. L’opération date du mois de septembre dernier. Elle a notamment permis à bon nombre de clients de savoir à quel point l’entreprise peut s’investir au profit d’une noble cause.