Cas marketing

Une campagne mortelle


CAS_POISONLe contexte

Les membres du festival de cinéma d’horreur, Elmsta 3000 Horror Fest sont des fans de grands frissons. La participation au festival est généralement exclusivement réservée à ces derniers. Comment faire pour leur donner un avant goût de ce qui les attend, tout en s’assurant qu’ils confirment leur présence à l’événement ?

L’idée
Les organisateurs du festival ont su trouver une solution originale à cette question : envoyer des lettres à tous les membres, en provenance du Centre pour le Contrôle et la Prévention des Maladies en leur faisant croire qu’ils étaient atteints d’un virus mortel. Tout portait à croire que c’était vrai : chaque lettre était extrêmement personnelle. A ce titre, elle mentionnait les endroits dans lesquels les personnes avaient été localisées (informations récupérées sur Facebook), tout ceci dans le but de leur indiquer le lieu dans lequel elles avaient été infectées. A la fin de celles-ci était inscrit le numéro de téléphone d’un docteur. En composant ce numéro, les invités recevaient un message vocal leur disant que le seul moyen de survivre était de se rendre au festival Elmsta 3000, où elles obtiendraient l’antidote qui les guérirait. La boucle était donc bouclée.

Les résultats
Plus de 90% des membres ont appelé le numéro indiqué sur la lettre et le nombre de personnes présentes fut le deuxième plus élevé de l’histoire du festival. Morale de l’histoire ? Ne pas craindre l’innovation en termes de stratégies marketing.